Il faut répartir l'apport en protéines si on est jeune !

06 Nov 12 à 16:42 :: 6 commentaires


Etude : il semblerait que chez les jeunes, il soit important d'avoir des apports en protéines réguliers dans la journée pour réduire le catabolisme et améliorer la croissance musculaire.



Par le coach Vincent D du forum, et pour une fois, c'est une étude Française.

« L'apport pulsatile (donc un apport massif et non régulier, comme on peut en avoir avec le Jeune Intermittent, donc avec de larges plages horaire sans apport de protéines ) en protéine n'apporte aucun bénéfice anabolique sur les jeunes.

En effet, les résultats prometteur d'une étude française sur l'homme de l'Université Paris-Descartes du 30 aout 2012 aurait pu le laisser espérer. Mais elle a été effectuée sur des personnes d'une moyenne d'age de 85 ans. Voir l'étude ici.

Une étude réalisée en 2000 montre que le régime protéiné plusatile semble ne pas avoir d'effet anabolisant, chez les jeunes femmes âgées de 26 ans tout du moins. Au contraire : pour ce groupe l'apport pulstaile en protéines semble avoir un effet catabolique (donc « destruction » des muscles).

L'étude dont nous parlons a été réalisé par Marie-Agnès Arnal, la scientifique qui a découvert le concept de l'ingestion pulsatile des protéines. Parce que M-A Arnal avait découvert l'effet anabolisant de la diète pulstatile chez les personnes dans la soixantaine, elle a donc répété son expérience avec les jeunes femmes.

Ces sujets ont reçu 1,7 g de protéines par kg de masse corporelle maigre par jour pendant deux semaines.

Comme dans l'expérience précédente, la moitié des femmes consommaient la protéine tout au long de la journée répartie sur 3-4 repas [Double].

Tandis que l'autre moitié a ingéré 79 % de leur ration quotidienne de protéines au cours de leur repas de midi [Pulse].

Comme dans l'expérience avec les femmes plus âgées, le régime pulsatile a stimulé la synthèse des protéines de l'organisme. Cependant, la dégradation des protéines a également augmenté et l'effet catabolique a plus augmenté que l'effet anabolisant.

Aucun de ces effets n'est statistiquement significatif même si les chercheurs ont conclu qu'une alimentation pulsatile en protéines n'a aucun effet sur le métabolisme des protéines chez les jeunes femmes.

Mais si vous regardez les chiffres ci-dessous, on peut se demander si les effets auraient été insignifiants si les chercheurs avaient travaillé avec un groupe plus large.

Apport en proteines


Apport en proteines


La figure ci-dessus compare l'effet de la diète pulsatile sur la rétention d'azote pour les femmes dans la soixantaine avec le même effet pour les femmes dans la vingtaine. Les femmes âgées ont conservé plus d'azote à la suite de la diète pulsatile (et donc construit plus de masse musculaire) et les jeunes femmes moins bien que la réduction ne soit pas statistiquement significative.

Ainsi, un régime pulsatile en protéine ne fonctionnerai pas pour les gens dans la vingtaine ? Nous nous demandons à partir de quel âge ce régime commence à devenir intéressant pour les athlètes de force naturels, 35 ans, 45 ans ?

Source:
J Nutr. 2000 Jul »

Ces expériences française nous rappellent les approches mise au point par Martin Berkhan et Ori Hofmekler du Guerrier Diète … ;-)


On en parle sur le forum : Il faut répartir l'apport en protéines si on est jeune !







Tags : Définition des protéines ;









DŽsolŽ, Žcriture des commentaires temporairement dŽsactivŽe.



Accueil des News & Promos > Alimentation musculation > Il faut répartir l'apport en protéines si on est jeune !




Programme sèche homme



DŽcouvrez la gamme AM Nutrition



La boutique de All-musculation
All-musculation.com : tout savoir sur la musculation
Forum All-musculation.com
Débuter en musculation, avec Easy-Muscu





Flocons d'avoine Bio AM Nutrition



Guide des vitamines et minéraux
Guide des régimes et minceur
Guide de la phythothérapie